Division Conseil > Six Sigma > Contrôle des processus


Outillez adéquatement vos opérateurs afin d'appliquer un contrôle optimum de votre production

SCIQUOM peut vous guider dans votre démarche d'implantation du Contrôle Statistique des Processus/Procédes, en menant les actions suivantes :

  • La prise de décision où implanter le CSP (quel atelier, machine, ligne de produit…). L’analyse des non-conformités et les diagrammes de Pareto sur les défaillances peuvent aider à la prise de décision.
  • L'analyser le procédé et décider des paramètres à surveiller et des cartes à mettre en place.
  • La mise en place des 1ères cartes de contrôle. C’est à ce moment que seront calculées les capacités opérationnelles des machines (Cp et CpK), d'où seront définies les 1ères limites de contrôles.
  • La 1ère mise en place de cartes permettra de détecter des causes récurrentes de non-conformités. Si tel est le cas, on redéfinira les limites de contrôle et ce, jusqu’à ce que les causes soient supprimées.
  • Enfin, vous aurez des cartes de contrôle adaptées. À partir des données, vous pourrez établir les capacités opérationnelles de votre procédé.
  • Vos opérateurs pourront surveiller leurs procédés et pourront agir en cas de déviation. 

Pourquoi le CSP ?

  • Avez-vous déjà rebuté tout un lot de production au contrôle final pour une dimension hors tolérances?
  • Trouvez-vous que vous faites trop de contrôles en cours de production et qu’en plus de ces contrôles, vous rebutez beaucoup de pièces ?

Si vous avez répondu oui à une de ces 2 questions, les lignes suivantes pourraient vous intéresser !

Si le concept de contrôle statistique de la qualité date de plus de 2 siècles (Whitney en 1798 aux USA), il faut attendre les travaux de Walter A. Shewart dans les années 30 pour assister à la naissance du SPC (Statistical Process Control).Jusque dans les années 70, le contrôle du produit s’effectue surtout à la réception et au contrôle final. Avec l’émergence de la crise, et d’une concurrence accrue, il paraît de plus en plus important de contrôler les procédés en cours de production pour limiter au maximum les pièces défectueuses et prévenir les dérèglements des procédés de production.Le CSP va donc permettre de contrôler le procédé en cours de production et va permettre de détecter à l'avance toute tendance qu'a le procédé à dévier des spécifications établies. Quels sont les avantages du CSP ?Le fait d’implanter des cartes de contrôle va permettre aux opérateurs de contrôler leurs procédés en cours de production.

  • Cela évitera donc les mauvaises surprises en fin de production, où l’on découvre que tout un lot est à rebuter ;
  • Cela permet aussi d’éviter de faire du surcontrôle par manque de confiance dans ses procédés ;
  • Cela permet de mieux cerner les procédés et de comprendre pourquoi ils dévient ;
  • Cela permet d’être proactif en cas de déviation du procédé, car la correction peut être immédiate ;
  • Cela permet surtout d’impliquer les opérateurs dans la gestion du procédé, d’avoir un vocabulaire commun et de forcer les gens à se concentrer sur des faits et non sur l’individu appelé coupable ; et
  • Une bonne communication…C’est agréable et efficace.

Pour plus d’informations à ce sujet, contactez-nous par couriel : contact@sciquom.com ou bien au 023 85 56 09

Nous sommes fiers d’être votre solution, pour tous les services dont vous avez besoin, pour l’emploi de stratégies propres à une entreprise maître de son savoir-faire et hautement compétitive.


PARADIGME 4.0 DE SCIQUOM

Nos demi-journées gratuites de discussion et de sensibilisation


  


NOTRE EXPERTISE

TOC - LEAN - SIX SIGMA

 

Nos formations

du 29 au 31 janvier 2019

 

Leadership et travail d’équipe : le coaching efficace

 

Management de la performance des équipements de production

 

 

Nos formations

du 5 au 7 février 2019

 

La gestion de la production et des stocks en flux tiré (2 jrs)

 

Analyse des risques et prévention des défaillances (3 jrs)